Procédures de test conformes aux normes dans la simulation environnementale

Simulation environnementaleComposants électroniques, composants de véhicules, assemblages... La liste des produits soumis à certaines des conditions environnementales les plus extrêmes au cours de leur vie est infinie. Depuis des décennies déjà, l’industrie et la recherche misent sur l’utilisation de chambres d’essais climatiques pour la simulation environnementale. Avec l’avancée des possibilités techniques, les exigences de la technologie de mesure ont également changé, ce qui a mené à de nombreuses normes et directives. Leur respect constitue, outre l’exigence technique, un grand défi pour la technique de mesure utilisée. Dans le prochain article, vous apprenez pourquoi vous ne devriez pas économiser sur la qualité de votre technologie dans la simulation environnementale.

Connaissances spécialisées sur la simulation environnementale

Pour la simulation environnementale, diverses méthodes de test sont appliquées, afin de déterminer les interactions entre un objet ou des systèmes vivants et les conditions environnementales attendues.

La simulation de ces conditions a lieu en « accéléré », cela signifie que les paramètres de test sont déterminés conformément à des directives précises telles que les « Bonnes Pratiques de Laboratoire » de manière à ce qu’ils correspondent aux vraies exigences d’une période plus longue, souvent de plusieurs années. Bien sûr, la mesure de cette période de test constitue aussi un facteur de coût qui doit être pris en compte lors de la mise en place de nouvelles technologies de mesure.

L’objectif de la simulation environnementale est d’analyser aussi globalement que possible les chaînes d’effet parfois connectées de manière complexe. La simulation environnementale sert avant tout à détecter les relations de causalité et à les représenter sous forme de modèle.

Les simulations environnementales posent de hautes exigences en matière de technologie de mesure utilisée et nécessitent un niveau élevé de connaissances spécialisées. En effet, même s’il existe des directives strictes pour presque chaque cas d’application, chaque expérience est unique.

Domaines d’application de la simulation environnementale

Selon le profil des exigences, les simulations environnementales couvrent les scénarios de test et les paramètres les plus variés. En règle générale, elles servent à contrôler les effets attendus des différentes conditions environnementales sur

  • les performances ;
  • la fonctionnalité ;
  • le comportement à long terme ;
  • la durée de vie et ;
  • les effets sur l’environnement d’un échantillon ou d’un système vivant.

Les chambres d’essais climatiques ont fait leur preuve pour la simulation environnementale, en particulier dans le domaine électronique, mais également dans d’autres secteurs, tels que l’automobile, l’aéronautique et la recherche médicale. Vous trouverez des applications concrètes dans nos études de cas sur la chambre d’essais climatiques.

Simulation environnementale chambre d’essais climatiques
Exécution d’un test de charge de matériau dans la chambre d’essais climatiques de BINDER.

Simulation environnementale : matériel et savoir-faire de BINDER 

Avec leur étendue de performance, les chambres d’essais climatiques couvrent une vaste gamme d’exigences, qui sont pertinentes pour la simulation de vraies conditions environnementales, notamment :

  • la régulation de la température ;
  • la régulation de l’humidité ;
  • la programmation cyclique.
Pour pouvoir régler d’autres paramètres, les chambres d’essais climatiques performantes peuvent être personnalisées et équipées ultérieurement selon chaque exigence.

Procédures de test normalisées

Les procédures de test environnemental sont toujours soumises à des profils des exigences personnalisés. Les consignes générales pour la catégorisation des simulations environnementales sont comprises dans la première partie de la directive CEI 60068. Les parties suivantes traitent des exigences spécifiques relatives à chaque application.

Toutes les procédures de test qui y sont nommées servent à déterminer la résistance de l’échantillon face aux conditions environnementales :
  • lors du transport ;
  • lors du stockage ;
  • lors de l’installation ;
  • sous des conditions d’utilisation réelles tout au long de la durée de vie attendue. 
L’aspect économique joue également un rôle important dans la détermination des conditions de test normalisées. La détermination d’une période de test appropriée permet de réaliser ici des économies. Les gammes de test plus complètes se distinguent souvent sous la forme d’une meilleure qualité produits et d’une fiabilité plus élevée.

Lors de la création de conditions de test normalisées pour la simulation environnementale, il ne faut pas hésiter à faire appel à des connaissances spécialisées externes. Dans ce domaine, BINDER dispose d’une expérience de longue date, et offre, outre la technologie de mesure nécessaire, également le savoir-faire pour son utilisation.

Les résultats de test normalisés sont la condition sine qua non des test de matériaux. Cela s’applique d’autant plus en cas de cas d’application exigeants, tels que des mesures de longue durée ou des conditions changeant en permanence. Dans notre guide de l’acheteur, vous découvrirez à quoi il faut faire attention lors de l’achat d’une chambre d’essais climatiques.

Neuer Call-to-Action


Les articles suivants peuvent aussi vous intéresser :